Comment surmonter la fatigue liée au cycle ?

Comment surmonter la fatigue liée au cycle ?

6 min de lecture

Pourquoi suis-je fatiguée pendant mon cycle menstruel ?

Les symptômes du cycle menstruel peuvent varier de l'anxiété et des crampes des règles à la fatigue et à la lassitude. Pour certaines, ce symptôme de la phase menstruelle peut être la fatigue, pour d'autres, l'épuisement (n'oubliez pas que chaque corps éprouve des sentiments différents tout au long de son cycle menstruel). Habituellement, ce manque d'énergie est associé à la phase prémenstruelle. Ce symptôme est dû aux changements et aux fluctuations hormonales.

Tout commence dans la phase folliculaire. Si vous vous demandez ce qu'est la phase folliculaire, nous vous répondons. Pendant la phase folliculaire de notre cycle (généralement les deux premières semaines, mais cela peut être plus court ou plus long), nos niveaux d'hormones œstrogènes augmentent. Ces changements hormonaux sont associés à des niveaux d'énergie élevés. Lorsque les niveaux hormonaux d'œstrogènes commencent à chuter après l'ovulation, les niveaux d'énergie chutent également, ce qui entraîne une grande fatigue pendant les règles.

N'oublions pas la progestérone. Qu'est-ce que la progestérone ? C'est l'hormone que l'on appelle parfois l'hormone du sommeil. Les niveaux de progestérone augmentent après l'ovulation (lorsque les niveaux d'œstrogènes sont faibles), ce qui peut vous faire ressentir une fatigue extrême.

 

Que puis-je faire pour soulager ma fatigue périodique ?

Tout d'abord, n'oublions pas que c'est tout à fait normal de se sentir fatiguée. Il est normal de se reposer, de dormir, de regarder Netflix et de se détendre (ce genre de détente, aussi - plus d'informations à ce sujet ici.) Mais, en tant que personne menant une vie trépidante, nous voulons parfois trouver des moyens d'augmenter notre niveau d'énergie. Voici donc quelques moyens de gérer la fatigue menstruelle.

 

#N° 1 : Le mouvement

Attention : certains jours, vous aurez peut-être envie de courir chez Lizzo (c'est nous ?), d'autres jours, quelques étirements suffiront à votre corps. Pendant la phase folliculaire, lorsque les niveaux d'énergie - et d'œstrogènes - sont plus élevés, c'est le moment de faire des exercices plus intenses. La phase lutéale (lorsque les niveaux de progestérone sont plus élevés puis baissent) est quant à elle propice aux mouvements doux. Une étude de 2014 a examiné comment l'exercice aérobique (tout type de cardio) affectait 30 jeunes femmes pendant leur cycle. Celles qui ont fait de l'exercice trois fois par semaine pendant trois mois ont montré une réduction significative de la fatigue liée au cycle. La science l'a confirmé : elles avaient une meilleure santé sanguine et une augmentation du taux d'hémoglobine, également.

En lire plus

Parler de son cycle avec son partenaire

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.